lundi 22 octobre 2012

Les left blogs ont découvert @pierrechappaz


Ils avaient un joli joujou, le wikio. C'était la grande époque. Tout le monde se rebellait contre le Sarkozysme ambiant.

Pour autant, un vilain méchant entrepreneur avait compris la manière d'utiliser à mauvais escient tout ce contenu gentiment donné par les blogueurs. Il suffisait de les classer et de leur donner des notes. Tous les gentils blogueurs ont posté, lincké, twitté et Retwitté pour monter au classement. J'en faisais partie.

Mais, un jour, ils ont enfin compris.   C'était tout simplement un business qui avait permis au vilain méchant entrepreneur de faire fortune en Suisse, du moins en partie, tout en ne payant pas d'impôt en France.

Ils ont compris que le web, ce n'était pas seulement de gentils gens qui publiaient entre eux des contenus originaux, c'était aussi des Barbares qui en profitaient comme jamais.

Le Joujou était cassé. Le vilain méchant entrepreneur se déclarait #geonpi.

Il fallait enfin se confronter à la réalité. Le web, c'est la jungle. Le libéralisme est sa loi. L'économie s'impose. La réalité est dure. Fini de rigoler.

7 commentaires:

  1. On ne peut pas être blog de gouvernement et rigoler autant que cela

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Je ne trouve pas que cela était tout le temps marrant, surtout avant la présidentielle ! Personnellement, j'ai subi des pressions, j'en ai un mauvais souvenir

      Supprimer
  3. En tout cas, ce classement a énormément plombé l'ambiance au sein de la blogosphère. Certains ont, je crois, pris le melon. Gageons que cela les ramène au plancher des vaches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as un don pour interpréter les événements à l'envers ! On a drôlement "rigolé" avec ce machin jusqu'à fin 2010, en gros (la date de fin - pas la fin elle-même - est peut-être lié à l'arrivé de la prise en compte Twitter, mais ce n'est pas sûr, il y a eu aussi les débats politiques internes à la gauche en préparation des primaires qui ont plombé l'ambiance). Personne n'a pris le melon puisque c'est en montant dans ce machin que tu te rends compte de ce qu'il représente.

      Supprimer
    2. Je suis d'accord avec Nicolas, ce n'est pas le classificateur qui a plombé l'ambiance mais des événements exogènes comme les Primaires, puis les Présidentielles.
      Personnellement, j'ai arrêté de rigoler en Août 2011.

      Supprimer