mardi 18 septembre 2012

Référendums Honnis

Je croyais que le Pacte Européen Budgétaire devait être renégocié par François Hollande, un peu comme Jospin devait renégocier le Traité d'Amsterdam. Macash ! Nadad ! On se le prend dans la tête ce nouveau Pacte Budgétaire avec un déficit structurel à -0,5% comme contrainte, autant dire que c'en est fini des politiques keynésiennes de relance.

C'est fait, l'Union Européenne a fait son boulot. Tout est ouvert, nous sommes un marché de consommateurs sans protection, nous ne sommes plus un marché de producteurs et on a le droit de ne rien dire. Surtout, ne rien dire.

Il faut dire, il ne vaudrait mieux pas demander au Peuple son idée sur le sujet. Maastricht, 20 ans après, cela serait 64 % de NON.

D'une manière générale, la fuite en avant démocratique est claire. Il est absolument préférable aux gouvernants d'honnir toute idée de référendum. Car le résultat serait sans ambiguïté. Sur l'Europe comme sur le droit de vote des étrangers.

Les référendums, instruments théoriquement phares de la 5ème République, sont mécaniquement honnis.

4 commentaires:

  1. Mais c'est la même histoire, une promesse de renégociation non tenue

    RépondreSupprimer
  2. Tu as raison, en fait il s'agissait d'Amsterdam, erreur de l'auteur, pardon

    RépondreSupprimer